Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Enquête publique PLU à Paris

Le Plan local d’urbanisme : un choix de vi(ll)e

samedi 18 juin 2005

Comment protéger et développer les espaces verts ? Comment favoriser le logement social ? Doit-on rendre obligatoire la construction de parkings ? Le Plan local d’urbanisme (PLU) répond à ces questions. Jusqu’au 13 juillet 2005, dans toutes les mairies d’arrondissement, chacun pouvait dire ce qu’il souhaite pour l’avenir de Paris.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Depuis plus de deux ans, les conseils de quartiers, les associations, les élus débattent, proposent, négocient le Paris de demain. A chaque stade, les Verts ont pesé pour que le document final, le plan local d’urbanisme, assure un développement harmonieux de Paris et améliore le cadre de vie. Avant le dernier vote du Conseil de Paris qui aura lieu en 2006, la parole est aux citoyens. Les Verts comptent sur la mobilisation des habitants lors de cette phase dite « d’enquête publique » pour corriger six points importants.

Marier le logement et l’emploi

Trop d’artisans et de petits commerçants ferment leur portes à Paris. Leurs locaux sont souvent transformés en lofts. Pour maintenir des activités et des boutiques de proximité dans les quartiers, les Verts proposent l’interdiction de la transformation en logements des locaux d’activités en pied d’immeubles.

Protéger le logement contre la déferlante des bureaux

Dans le nouveau PLU, sur tout l’est parisien, la transformation de logements en bureaux est encouragée. Cette règle, aggravée aux abords des gares et des maréchaux, risque de chasser les Parisiens qui y vivent, comme ce fut le cas dans les 8e et 9e arrondissements. Il faut supprimer cette règle, d’autant plus que 650 000m2 de bureaux sont vides à Paris.

Favoriser les logements sociaux

Le projet de PLU prévoit de réserver au logement social 25 % des m2 qui seront construits dans les zones qui en manquent le plus. Problème : seuls les projets de plus de 1 000 m2 (par exemple 20 appartements de 50 m2) devront respecter cette obligation. 200 à 300 logements sociaux devraient ainsi être construits chaque année. Ce n’est pas assez. « Si l’on veut vraiment promouvoir la mixité sociale, il faut abaisser ce seuil à 750 m2 », réclame René Dutrey, président du groupe Vert au Conseil de Paris.

Pas de dérogations pour les promoteurs

Le PLU prévoit de nombreuses « zones d’aménagement » (Beaugrenelle, Paris Rive-Gauche...) où les règles sont moins strictes. Les Verts reprochent à ces dérogations de laisser le champ libre aux promoteurs pour élever de nouveaux quartiers trop denses.

Ne pas obliger à construire des parkings

A chaque fois que l’on construit 100 m2 de logement, l’actuel plan local d’urbanisme oblige à créer une place de stationnement. Les Verts critiquent cette mesure qui encourage les Parisiens à posséder une voiture. « Cette disposition nie les dégâts considérables sur la santé, sur le cadre de vie et sur le climat, provoqués par la voiture, explique Charlotte Nenner, Conseillère de Paris. Et il est absurde de construire des nouvelles places de stationnement quand des milliers sont vacantes ! ».

Verdir les quartiers sans jardin

Les Parisiens ne sont pas égaux devant l’offre en espaces verts. Dans les 9e et 10e arrondissements, chaque habitant dispose d’à peine quelques centimètres carré de verdure. Or, le PLU peut prévoir la construction de futurs jardins publics. L’enquête publique est donc une occasion à ne pas manquer pour demander la création de nouveaux espaces verts.

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49