Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Contrat de mandature

Des actes concrets pour la santé des Parisiens

lundi 24 novembre 2003

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Même si Paris demeure un pôle d’excellence reconnu à l’échelon international, son système de santé révèle cependant des carences graves qui altèrent la qualité des prestations offertes.

Ces insuffisances concernent en particulier la santé des plus jeunes, l’inadaptation de l’offre et des structures à destination des personnes âgées, ainsi que les réponses proposées aux personnes en voie de marginalisation.

Transparence dans l’évaluation des besoins et l’information

  • Elaboration en concertation avec chaque arrondissement la publication d’un cahier des charges sanitaires dans lequel la municipalité définira les mesures prioritaires de santé publique à mettre en place y compris les mesures de santé environnementale (réduction de la pollution atmosphérique, réduction du bruit, ...) ainsi que les modalités contractuelles encadrant se relations avec les associations partenaires.
  • Réactivation du "Comité parisien de promotion de la santé" (CPPS) dont des structures déconcentrées dans les arrondissements assureront la promotion des actions de santé publique, l’information des Parisiens, et la concertation de tous les acteurs sanitaires.

Des priorités claires

  • Eradication du saturnisme infantile via l’application de la loi sur le saturnisme avec relogement immédiat des familles. Une cartographie précise "plomb et habitat insalubre" sera réalisée.
  • Création de centres de santé de quartier appelés à reconstituer le réseau de dispensaires municipaux supprimés par l’actuelle majorité, intégrant des personnels sociaux et éducatifs. Ils se verront confier des missions de dépistage, de prévention, d’accueil et de suivi des soins de proximité, contribuant à décharger les services des urgences, dont la fréquentation "de nature sociale" est en hausse croissante.
  • Réalisation d’une enquête épidémiologique en milieu scolaire, portant sur les pathologies liées à la pollution.
  • Élaboration d’un schéma de coordination gérontologique en concertation avec l’ensemble des partenaires concernés afin d’élargir l’actuel dispositif sanitaire en direction des personnes âgées sur la base d’objectifs précis ("lits de suite", adaptation des services d’urgence à l’accueil des personnes âgées dépendantes, etc.).
  • Lancement, en partenariat avec l’État, d’une action d’envergure de prévention et de lutte contre la toxicomanie : plan triennal d’implantation dans les quartiers de structures d’accueil, de soins et d’hébergement, implantés en concertation avec les habitants ; nomination d’un coordonnateur "toxicomanie" chargé du suivi des projets ; amélioration des moyens affectés localement aux actions d’information, de prévention et de réduction des risques.
  • Développement d’une politique intégrée de santé mentale à Paris par le rapprochement géographique entre offre hospitalière et services alternatifs liés à certaines pathologies psychiatriques.
  • Amplification de la lutte contre le sida : campagnes d’information et de sensibilisation toute l’année intégrant notamment des actions ciblées en direction de populations à risque ; diffusion massive de préservatifs ; priorité au maintien à domicile des personnes (aide à domicile, recours au fonds de solidarité logement contre les expulsions, création d’une allocation spécifique de maintien à domicile pour compléter, si nécessaire, les dispositifs classiques) ; soutien accru aux associations compétentes pour favoriser l’emploi des personnes atteintes du virus VIH : la Ville veillera au principe de non discrimination au sein même de ses services.
  • Le maire de Paris préside le Conseil d’administration de l’Assistance publique. Bien que son pouvoir soit limité, il agira en faveur d’évolutions nécessaires :

a. autonomie accrue de chaque hôpital, une déconcentration de la gestion et des moyens permettant de rapprocher l’offre de soins des habitants,

b. effort significatif en matière de transparence et de concertation dans la gestion des projets de restructuration. En liaison avec l’APHP, la Ville veillera à faire jouer son droit de préemption sur certains terrains, afin d’y réaliser des logements sociaux, et autres équipements dédiés aux Parisiens,

c. ouverture "d’antennes sociales" au sein des hôpitaux de l’APHP pour améliorer l’accueil et la prise en charge sociale aux urgences,

d. élaboration d’une véritable politique de santé publique pour l’Ile-de-France, intégrant l’Assistance publique en tant que composante majeure.

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49