Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Contrat de mandature

Paris de toutes les solidarités

lundi 24 novembre 2003

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Solidarités avec nos aînés

  • Encourager le rôle citoyen des seniors : transformation des " points émeraudes " en pôles d’information et d’impulsion de nouvelles activités des seniors, ouvertures des structures d’hébergement des personnes âgées sur la vie des quartiers via l’instauration d’un conseil des sages dans les arrondissements encouragement du bénévolat, développement des solidarités et échanges intergénérationnels (jumelages entre maisons de retraite et établissements scolaires, projets culturels, etc.)
  • Favoriser mobilité et déplacements des personnes : développement du transport spécialisé des personnes à mobilité réduite par convention avec des sociétés de taxis et les entreprises de transport public.
  • Améliorer le maintien à domicile et répondre aux situations de dépendance.
  • Subventionnement de services d’aide à domicile opérationnels 7 jours sur 7 y compris pendant l’été, soutien à l’entourage familial de la personne âgée, action de prévention des situations d’invalidité physique ou mentale par recours à un bilan sanitaire gratuit pour les personnes âgées de plus de 65 ans, amélioration de l’habitat dégradé qui concerne un grand nombre de nos aînés (OPAH thématique), aide systématique à l’installation de dispositifs de prévention des accidents domestiques.
  • Lorsque le maintien à domicile n’est plus possible : création de 300 places par an en maisons de retraite au lieu des 180 actuelles. La même politique sera suivie pour les logements-foyers et l’implantation de Mapad.
  • Assurer un devoir de mémoire à l’égard des anciens combattants et victimes de guerre : en relation avec les entreprises de transport, gratuité des transports publics pour les anciens combattants âgés de plus de 65 ans et création d’une Maison du combattant, lieu de solidarité et d’information aux associations.

Solidarités avec les personnes handicapées

  • Amélioration de l’accessibilité des lieux publics (mairies, écoles, collèges), par un plan pluriannuel qui sera engagé dès 2001.
  • Adaptation des transports en commun par la constitution d’un "réseau noyau" de stations de métro et RER accessibles aux personnes handicapées, développement du transport spécialisé en partenariat avec la région et la RATP, doublement sur la mandature des places de stationnement réservées (type GIG-GIC).
  • Accroissement des possibilités de logement autonome par conventionnement avec les bailleurs sociaux dépendant de la Ville. Cette action sera complétée par le développement de l’aide à domicile.
  • Renforcement de l’information et de l’accompagnement social, notamment par la création, dans chaque arrondissement, de "médiateurs du handicap" chargés de l’information, de l’orientation et du suivi social des personnes handicapées et de leurs familles.
  • Association des organisations représentatives aux actions et décisions de la Ville, grâce à la mise en place d’une structure de concertation permanente

Solidarités avec les exclus et les personnes en situation précaires

  • Mieux lutter contre l’errance urbaine : augmentation d’environ 500 places d’accueil par an pour les sans-domicile fixe parisiens, avec bilan annuel des besoins, et transformation progressive des grandes structures actuelles en petites unités favorisant l’accueil familial et des rapports personnalisés, adaptés à l’attente de personnes en proie à une détresse physique et psychologique.
  • Conforter le droit à la santé et éradiquer les maladies de la pauvreté : la Ville complètera le dispositif de la "Couverture maladie universelle" de manière que les personnes dont les revenus sont compris entre 3 500 et 4 000 francs mensuels puissent en bénéficier. Elle favorisera le dépistage et le traitement de certaines "maladies de la pauvreté" comme la tuberculose et les parasitoses.
  • Améliorer les aides à la vie quotidienne : en constituant des équipes de travailleurs sociaux agissant au plus près du terrain et en réformant les aides municipales exceptionnelles : à l’avenir, chaque section locale du Centre d’action sociale de la Ville disposera d’une enveloppe budgétaire fondée sur des critères précis, qui sera répartie avec la participation des associations spécialisées.
  • Accroître l’offre de logements très sociaux, dans le cadre de notre plan de relance de la production de logements sociaux, en respectant un juste équilibre d’implantation géographique.
  • Mieux tenir compte des besoins individuels dans les dispositifs d’insertion avec l’ouverture dans les arrondissements "d’espaces d’insertion" regroupant divers services de l’État et de la Ville et chargés d’orienter les personnes en grande difficulté après élaboration d’un diagnostic personnalisé. Ils agiront en synergie avec les "espaces solidarité insertion" dont le nombre sera revalorisé.
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49