Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Pollution en Île-de-France

Encore une fois, la pollution atmosphérique frappe très fortement l’Ile de France.

Les élus Verts au Conseil de Paris demandent l’adoption de mesures drastiques.

jeudi 2 octobre 2003

Communiqué du 19 septembre 2003
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Encore une fois, les pouvoirs publics n’ont pas jugé bon de

déclencher ce qui est prévu par la loi Lepage, c’est-à-dire une véritable

circulation alternée, en prétextant que le seuil d’alerte n’a pas été

atteint.

Encore une fois, les élus Verts au Conseil de Paris jugent cette

inaction totalement inadmissible et rappellent :

  • qu’il appartient au gouvernement de d’appliquer au plus tôt la

directive européenne n°2002/3/CE du 12 février 2002 abaissant le seuil

d’alerte de 360 mg/m3 à 240 mg/m3 d’ozone dans l’air ambiant,restée à ce

jour inappliquée en droit français.

  • qu’avant même le dépassement du seuil d’alerte prévu par la loi

sur l’Air, confrontée à des pics de pollution et de chaleur élevés

susceptibles de conduire à des catastrophes sanitaires, la préfecture de

Police, garante de la police générale et de la santé publique, peut et doit

prendre, dans la concertation avec toutes les autorités concernées (Mairie

de Paris, Syndicat des transports d’Ile-de-France,...), des mesures

destinées à baisser la pollution atmosphérique.

Attendre d’atteindre le sacro-saint seuil fixé par la loi Lepage est

d’autant plus absurde qu’une intervention dans les plus brefs délais permet

d’éviter l’effet d’accumulation qui installe durablement la pollution

atmosphérique. Il est regrettable qu’aucun enseignement n’ait été tiré des

nombreux dérapages de cet été, au cours duquel l’agglomération parisienne a

subi une pollution atmosphérique d’une ampleur encore jamais atteinte, sans

qu’aucune mesure contraignante n’ait été prise pour limiter cette

pollution.

Face à la réapparition de ces phénomènes, les élus Verts demandent

l’adoption de mesures drastiques : réduction obligatoire de la vitesse

autorisée, interdiction de la circulation de transit des poids lourds, mise

en oeuvre d’une véritable circulation alternée (plaques

paires-impaires).

C’est tout l’objet d’un voeu du groupe Verts présenté lors du prochain Conseil de Paris.


Alain Riou, président du groupe Les Verts au Conseil de Paris
Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49