Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

AG du 5 mars 2011

Motion : Paris Ville Santé : Santé environnementale oui, accès aux soins aussi !

motion ponctuelle (version amendée)

dimanche 6 mars 2011

La santé se gagne ou se perd à la maison, à l’école, au travail, mais aussi dans la ville, là où l’on vit... La ville est ainsi une échelle privilégiée pour expérimenter et diffuser une politique globale de santé, notamment car il est possible d’y agir sur les facteurs sociaux et environnementaux qui se conjuguent pour détériorer ou améliorer notre santé.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

EELV souhaite développer une approche socio-écologique de santé publique pour Paris et sa communauté urbaine, en agissant sur les conditions de vie (logement, habitat, transport, alimentation), les nuisances sonores et visuelles, sur les conditions de travail, sur la qualité de l’environnement et des relations sociales, sur la qualité de l’information comme sur les conditions d’accès aux soins.

Une politique de santé intègre bien entendu les soins de ville et hospitaliers, mais EELV souhaite en élargir le champ en y associant prévention, éducation pour la santé, développement d’un milieu favorable, dans une dynamique commune.

Cela fait des décennies que le système de santé de Paris et de sa communauté urbaine ne parvient plus à s’adapter, que les ateliers de santé et les maisons de santé restent des exceptions mal financées, que les hôpitaux sont destructurés et mis en marge des grandes décisions, que la prévention est le parent pauvre, que les médecins travaillent sans lien organisé avec les travailleurs sociaux et éducatifs pourtant au plus prêts de la population, que l’on planifie des campagnes nationales de santé par des dispositifs déconnectés de la réalité de nos quartiers.

Pour une fraction croissante de la population parisienne, dont une partie ne peut plus s’offrir de mutuelle , l’accés aux soins devient de plus en plus difficile en raison d’une absence de réseaux de soins coordonnés qui pourraient pallier l’inéquité d’une offre de soins où les dépassements d’honoraires tend à devenir la règle. Et la situation est encore pire à l’AP-HP ou à l’ARS d’Ile de France, où le gouvernement impose régulièrement des restructurations injustifiées au regard des priorités de santé publique.

Qu’il s’agisse de prévenir l’obésité infantile, les toxicomanies, de renforcer la lutte contre le SIDA , les MST, d’améliorer la prise en charge de la santé des enfants, des adolescents et jeunes adultes, ou de garantir l’accès aux soins à toutes les catégories de population, y compris aux plus défavorisés, les centres de santé, les centres de PMI, les centres de planification familiale doivent jouer un rôle croissant , même s’il faut continuer à en élargir la formule. Leur développement, sous l’égide de la ville ou en accord avec d’autres acteurs de santé comme les mutuelles et les associations, constitue donc une priorité politique. Les récentes fermetures de centres de soins municipaux et les menaces graves qui pèsent sur l’avenir du Palais de la Mutualité (5e), du centre Saint Ambroise (11e), du centre mutualiste du Mouliniers (13e) démontrent que la ville de Paris n’a pas encore pris la mesure de cet enjeu.

Pour que Paris et sa communauté urbaine devienne une véritable "ville-santé", la mobilisation et la participation citoyenne en liaison étroite avec les associations communautaires et professionnelles seront essentielles pour renforcer et compléter les pouvoirs de la Ville au sein des instances de l’AP-HP, de l’Agence Régionale de Santé et de la DASES, comme sur la plupart des éléments de la vie quotidienne qui peuvent concourir à améliorer la santé de ses habitants

Donner la parole et mobiliser la participation des parisien/nes pour fixer les orientations de la politique de santé de leur ville et de leur communauté urbaine, c’est leur permettre de s’engager individuellement ou à travers leurs réseaux associatifs et professionnels en faveur de la santé pour tous, pour

  • répondre à leurs besoins essentiels en matière de qualité de l’air, de qualité de l’eau, de qualité de l’alimentation, d’accès au logement, de sécurité et d’insertion sociale,
  • assurer l’accès à des services de soins, de prévention et d’éducation pour la santé de proximité mais aussi à une culture et à une information santé de qualité,
  • développer leur degré de contrôle sur les décisions qui concernent leur santé,
  • favoriser le développement d’une communauté solidaire qui participe à la vie de la cité....

EELV Paris se propose de fédérer et de développer ses différentes initiatives en matière de santé dans un projet collectif visant à faire de Paris une Ville Santé à l’instar d’autres grandes métropoles qui comme Berlin, Francfort, Copenhague ont développé des approches socio-écologiques transversales reposant sur une mobilisation et une participation active des habitants et des professionnels de santé. La participation de Paris au réseau mondial des Villes Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé constituerait une première illustration de cette volonté.

Nous demandons en particulier au nouveau SE de lancer un appel à tous les adhérent/es et membres de la coopérative, à tous nos réseaux de sympathisant/es impliqué-es sur le sujet de la santé pour organiser débat et réflexion sur les thèmes de l’organisation et de l’accessibilté des soins à Paris.

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49