Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Communiqué - Bruxelles, le 25/10/2010

Soutien au collectif Jeudi Noir - Une expulsion immorale et illégitime

lundi 25 octobre 2010

Suite à la décision de la Cour d’Appel de Paris du 22 octobre, les occupants du bâtiment situé Place des Vosges à Paris, militants du collectif Jeudi Noir pour le droit au logement, ont été honteusement expulsés par la police samedi 23 octobre.
Karima Delli soutient ses camarades de Jeudi Noir expulsés. Des solutions existent (réquisition, régulation des loyers, etc.) mais ne sont pas appliqués par manque de courage politique du gouvernement, qui préfère privilégier la spéculation et les propriétaires.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Rappelons que seul un étudiant sur cent a accès à un « logement » CROUS en Ile de France. Il y a selon l’INSEE plus de 120.000 logements vacants à Paris, et deux millions de mètres carrés de bureau vide. Il est clair que l’Etat ne prend pas ses responsabilités pour faire respecter le droit à un logement décent. Cette condamnation qui sanctionne des citoyens appliquant la loi est inadmissible.

Karima Delli, députée européenne Europe Ecologie, déclare :
"Je suis scandalisée par cette expulsion, qui est immorale et illégitime. Une occupation citoyenne aussi emblématique que celle de la Place des Vosges avait le mérite de stimuler le débat. Cette expulsion conforte l’idéologie gouvernementale du "tous propriétaires", qui favorise le droit de propriété sur le droit au logement, alors que rien n’est fait pour résoudre la crise du logement."

Elle rajoute :
"En cette année de lutte européenne contre la pauvreté et l’exclusion, le pouvoir choisit d’appliquer la loi du plus fort face à une solution créative et militante. Alors que les logements vont cruellement défaut à Paris, une décision de justice préfère donner 72 000 euros à une millionnaire de 88 ans sous tutelle, plutôt qu’un logement à 32 jeunes étudiants et travailleurs précaires. Ainsi, 1 500 m2 de logement vacant rejoignent le parc immobilier spéculatif parisien. Le gouvernement doit sortir de son aveuglement sur la question du mal logement, et faire face à ses responsabilités en proposant rapidement une solution de relogement à des jeunes jetés à la rue "

Contact : Loïc de Fabritus (+32.228.47.362)

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49