Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

TRANSPORTS

Le boulevard Saint Marcel : pour un tramway des gares !

lundi 28 janvier 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La pollution de l’air fait chaque année en France plus de victimes que l’insécurité routière, l’effet de serre provoque des changements climatiques dramatiques et un trop grand nombre de citadins sont exposés à un bruit nocif pour leur santé. Notre projet consiste donc à diminuer la pollution liée à l’automobile tout en garantissant le droit à la mobilité pour tous, pour faire de Paris une ville apaisée, respirable, conviviale et solidaire. Les Verts souhaitent poursuivre et intensifier leur politique mise en œuvre depuis 2001 visant à développer les transports publics, à les rendre accessibles à tous, à multiplier les espaces de circulation douces (vélos, navettes fluviales, piétons...) et à réduire la place de la voiture en ville.

Pour des quartiers verts : Dans le 5e, l’alternative urbaine à l’automobile est une combinaison indissociable de la marche à pied, du vélo et des transports en commun. Le principe doit être de faire des quartiers parisiens des lieux de vie et de desserte (un endroit où l’on va) et non plus de transit (un endroit où l’on ne fait que passer). C’est le principe des quartiers verts et des plans de circulation « en pétale » qui ne permettent pas de traverser un quartier de part en part ! Il suffit de regarder la carte du bruit routier à Paris pour localiser ces axes qui transitent notamment par la rue Saint Jacques, parallèle au boulevard St Michel, et par la rue Buffon, parallèle au boulevard de l’Hôpital. Nous avons aussi pour projet de sécuriser la place Valhubert, de limiter la circulation sur les quais rive droite en repensant l’aménagement pour les vélos et les bus, tout en requalifiant les abords de Jussieu. Une voie de bus-vélos en site propre pourrait être aménagée quai de Montebello, actuellement à trois voies pour les voitures, alors qu’elles sont réduites à deux voies dans le 6e arrondissement. Cela limiterait l’effet accordéon que nous subissons actuellement dans le 5e.

Pour une meilleure desserte des gares parisiennes : Nous avons déjà réussi à obtenir une amélioration ostensible de la circulation de la ligne de bus « mobilien 91 » sur le boulevard Saint Marcel, destinée à relier la gare Montparnasse à la gare de Lyon. Les lignes « mobiliens » développées par Denis Baupin présentent l’avantage de prendre en compte l’accessibilité des personnes à mobilité réduite et offrent une meilleure régularité et un meilleur confort d’attente. Cependant, la lecture du cheminement piéton, qui résulte d’un compromis avec l’ancien Maire du 13e, demeure complexe. Nous proposons de créer un « tramway des gares » sur les boulevards de l’Hôpital, Saint Marcel et Port Royal. Ce tramway pourrait relier les 6 gares parisiennes rapidement tout en assurant les correspondances avec les métros et RER. Les boulevards seraient ainsi transformés en « espace civilisé », avec un aménagement de façade à façade et suppression des contre-allées, tels que Denis Baupin les concevait initialement avant que les socialistes n’entament le projet. Nous demandons également que le STIF revoie la décision prise par l’Etat, de limiter le terminus de la ligne de bus 47 à la gare du Nord et non à la gare de l’Est. Il est regrettable que le gouvernement ait ainsi décidé de limiter la desserte d’une gare parisienne.

Pour un métro en banlieue : Mais, il ne suffit pas de penser qu’à nos intérêts localistes, d’autant que Paris est déjà une ville très bien desservie par les transports en commun. Nous avons un devoir de solidarité avec l’Ile de France. Les Verts souhaitent que tramway des Maréchaux soit prolongé à l’est et au nord jusqu’à la Porte d’Asnières, afin de mieux desservir le département du 93. Les Verts militent pour la création une rocade de métro en petite couronne reliant les lignes de métros (notamment 1, 4, 8, 11, 12, 13) et les RER. Cette rocade, appelée métrophérique/orbital/ arc express, peine à voir le jour, pourtant les besoins de déplacements de banlieue à banlieue sont criants. Les sources de blocage sont connues : chaque Maire des collectivités limitrophes souhaiteraient que le futur métro s’arrête chez lui, ce qui multiplierait les arrêts et rendrait le dispositif peu viable. Ensuite, il est nécessaire que le gouvernement respecte ses engagements en matière de financement des transports en commun, via le contrat de projet Etat-Région, et que les élus des Hauts de Seine acceptent de participer à l’effort collectif et cessent de remettre en cause le leadership régional.

Les Verts s’engagent à consulter les habitants sur les aménagements envisagés. En charge de la concertation sur le Plan de déplacements de Paris dans les quartiers centraux, je ne peux que déplorer le fait que de plusieurs maires UMP aient décidé unilatéralement de ne pas y associer les habitants. Et lorsque que l’on lit le programme de Françoise De Panafieu visant à expliciter son point de vue « Je ne suis pas contre les automobilistes mais contre les voitures qui polluent » tout en déplorant que « zéro place de parking en sous-sol n’ait été construite sous cette mandature », on se demande alors si elle ne serait pas victime du « syndrome d’ubiquité ».

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49