Archives des Verts Paris Archives des Verts Paris
Archives des Verts Paris
de 2002 à 2010

Bilan d’une Mairie verte, le 2e arrondissement (Jacques Boutault et les élus verts)

mardi 25 septembre 2007

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Mairie du 2e arrondissement de Paris

Bilan de mandat 2001-2008

Les élus Verts du 2e arrondissement

Jacques BOUTAULT, Maire et Conseiller de Paris

Dominique DUSSART, adjointe au Maire, chargée du logement, des espaces verts et de l’urbanisme

Jean-Paul MAUREL, adjoint au Maire chargé des transports, de la circulation, du stationnement et de la Jeunesse

Sept ans d’action politique construite sur les trois piliers de l’écologie politique : 1) la solidarité, pour tous mieux vivre ensemble, 2) l’environnement pour léguer un monde meilleur à nos enfants et 3) la démocratie participative car la dialogue citoyen est le ferment d’un monde en paix.

1) La solidarité

Logements

  • Le nombre de logements sociaux financés, au sens de la loi SRU, est passé de 112 logements à 334, soit près de 300% d’augmentation. Les attributions se font par l’intermédiaire d’une Commission d’attribution (dans laquelle siège l’opposition).
  • Opération de réhabilitation de l’habitat dégradé dans le Sentier en cours.
  • Résorption des squats de l’arrondissement rues Saint Marc et Beauregard avec relogement des occupants.

Petite enfance

  • De 159 berceaux en crèche et 20 berceaux en halte-garderie en 2001, nous atteignons 239 berceaux en crèches et 55 berceaux en halte-garderie en 2008 : le taux de service s’est accru de 60%.
  • Création d’une commission d’attribution (avec présence de l’opposition)

2) L’environnement

Aménagements urbains et végétalisation

  • Mise en place du quartier vert Sentier.
  • Transformation d’un ancien parking en une placette arborée au cœur du Sentier (place d’Alexandrie).
  • Agrandissement du quartier piétons Montorgueil et restriction des conditions d’accès aux véhicules motorisés.
  • Nombreux élargissements de trottoirs et création de zones deux roues.
  • 75 arbres supplémentaires ont été plantés.
  • Création d’un jardine rue des Petits Carreaux (entraînant la fermeture de la circulation aux automobiles et motos),
  • Extension du jardinet Lazareff, réhabilitation du square Bidaut.

Déplacements et transports

  • Création du réseau vert (continuité cyclable et piétonne) rue Saint Denis.
  • Opération Paris respire dans le Sentier dimanches et jours fériés. Aménagements de couloirs de bus et accueil de nombreuses stations vélib’ (après consultation des conseils de quartier).
  • Lutte victorieuse contre le parking géant du grand Rex.

Protection de la nature et santé

  • Introduction de 50% de produits bio (AB) dans les repas servis dans les restaurants scolaires.
  • Mise en place du tri sélectif et remunicipalisation de la collecte des déchets ménagers.
  • Implantation d’un pigeonnier contraceptif.

Verdissement de la mairie et achats éco-responsables

  • Utilisation du papier recyclé et installation d’ampoules basse consommation, achat de vélos pour le personnel et d’un véhicule GPL pour la mairie.
  • Achats de produits du commerce équitable. Marchés publics avec recours aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (article 14 marchés publics).
  • Refus de la voiture et du chauffeur pour le maire.
  • Le bulletin municipal du 2e, imprimé sur papier recyclé, est exempt de publicité.

3) La démocratie locale

Conseil de quartier et citoyenneté

  • Les trois conseils de quartier sont paritaires (femmes/hommes), présidés par des habitants, maîtres de leur ordre du jour et se réunissent à leur propre initiative. Leur rapport annuel d’activité est débattu en Conseil d’arrondissement.
  • Formation d’un Conseil de la Jeunesse.
  • Ouverture d’une maison des associations.
  • Ouverture d’un centre de soins pour toxicomanes.
  • Parrainages d’enfants sans papiers.
  • Attention particulière portée au personnel municipal (séminaires, forums...).
  • Organisation de cérémonies Pacs et baptêmes civils en mairie.
  • Participation à la création de la bagagerie pour SDF des Halles.

Organisation et accueil d’événements en lien avec l’écologie politique Organisation et accueil de nombreuses rencontres, événements culturels, colloques, conférences, expositions : lancement des campagnes GreenPeace (Rejoignez la rébellion énergétique) et Amis de la Terre (contre le pillage de la forêt tropicale). Trois heures pour l’écologie, Conférence de presse Confédération Paysanne, Tchernobyl 20 ans après, Assemblée Générale des Transgenres et Transexuelles, Journée Internationale d’opposition aux OGM, Remise du prix Nobel alternatif, Conférence d’Entreprendre vert, Une autre économie est possible (promotion du commerce équitable), Débats de la revue Ecorev’, etc...

Ce qui peut être encore amélioré (dans une prochaine mandature)

  • Le nombre de logements sociaux pour lutter contre la spéculation foncière, les ventes à la découpe et l’éviction des populations les moins fortunées.
  • Le taux de service de la petite enfance : obtenir le financement d’un projet de crèche parentale.
  • La participation aux conseils de quartier par la création d’un système de garde d’enfants et l’encouragement à la participation des plus démunis.
  • La réduction de la circulation de transit notamment rues Richelieu, Réaumur et de Cléry.
  • Atteindre 100% de bio dans les restaurants scolaires.
  • Disposer de moyens supplémentaires pour faire face aux phénomènes de grande pauvreté (sans domicile).
  • Renforcer les actions pédagogiques dans les écoles (agenda 21, jardin pédagogique...).
  • Concrétiser les projets de murs végétalisés.
  • Créer une régie de quartier et implanter un centre de ressources de l’économie sociale et solidaire.

Le 2e en chiffres

L’arrondissement compte 20 000 habitants et 58 000 emplois salariés, sur une surface de 1km2. Très urbain, il est peu pourvu en espaces verts : 0,12m2 par habitant (contre 2,3m2 à Paris). Composé de logements anciens (91% du bâti date d’avant 1915) et petits (70% sont d’une ou deux pièces), il se distingue par une forte présence de jeunes adultes (44% de 20-39 ans contre 36% en moyenne à Paris), de résidents étrangers non communautaires (15 % contre 10% à Paris) et un taux d’attributaires du RMI et d’allocataires de la CMU qui approche 10%. Les 12 125 ménages de l’arrondissement disposent d’un revenu moyen de 1704 € par mois. Plus de 70% des résidents du 2e n’ont pas de voiture (contre 50% à Paris).

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
EELV Paris - 6 rue Chaudron - 75010 Paris - 01 53 19 53 49