Accueil du site » Le programme » Economie

Le programme

Economie

Des emplois durables

8,3 %de chômage, 12% de familles en dessous du seuil de pauvreté, 6,5 millions de tonnes équivalent carbone soit 10% des émissions de gaz à effet de serre françaises produites par Paris chaque année : voici le constat.

Pourtant, réduire le chômage et la pollution créée par l’économie parisienne, c’est possible et c’est l’objectif de la conversion écologique de l’économie parisienne.

La course à l’attractivité, la compétition sans fin avec les autres métropoles mondiales ne sont une réponse ni au chômage des Parisiens, ni à l’impact écologique de l’activité parisienne. Les Verts veulent mettre la politique économique de la Ville au service d’un développement basé sur des activités utiles plutôt que sur la surconsommation.

Oui, l’écologie crée des emplois, valorise les activités de proximité, de solidarité et le respect de l’environnement : c’est le développement durable.

VOIR NOS PROPOSITIONS POUR L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE.

Nos Propositions :

1

Créer 25 000 emplois dans les éco-filières.

Recyclage, pôle-vélos, auto-partage, énergies renouvelables, éco-conception, les éco-filières représentent un formidable gisement d’emplois et sont indispensables à la conversion écologique de nos modes de vie et de production. Nous soutiendrons cette filière par des pépinières spécialisées, des aides spécifiques à la création d’entreprises, par le développement de la formation, le soutien à la demande des particuliers et des acteurs publics. 25 000 emplois peuvent être créés et nous souhaitons favoriser l’accès des personnes en difficulté à ces emplois nouveaux.
8 votes
Réagir
2

Donner toute sa place à l’économie sociale et solidaire (ESS)

L’ESS ne peut être cantonnée à un rôle de voiture-balai du libéralisme : elle doit être reconnue comme une véritable alternative économique, dans une politique de développement économique qui reconnaît une économie plurielle. Les moyens financiers consacrés à l’ESS doivent être largement augmentés. L’accès des structures de l’Economie Sociale et Solidaire aux aides financières, aux locaux, aux marchés publics doit être facilité au sein d’un plan ambitieux pour l’Economie Sociale et Solidaire à Paris.
7 votes
Réagir
3

Soutenir le commerce de proximité et les circuits courts

Le maintien d’un commerce de proximité de qualité, dans toute sa diversité, est un élément essentiel d’une ville écologique, solidaire et conviviale. Ce maintien passe par le soutien aux commerces existants (rachat de commerces menacés notamment) et par le refus de l’ouverture de nouveaux centres commerciaux (à Paris et à ses portes). Nous veillerons aussi à limiter les dérogations à l’obligation de fermeture le dimanche, qui font souvent le jeu des grandes enseignes. Nous accompagnerons également le développement des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) par un soutien aux lieux associatifs multi-activités qui en assurent la distribution, par la participation à l’acquisition de terres agricoles et par le soutien financier à l’installation pour les paysans qui livrent les AMAP parisiennes.
4 votes
Réagir
4

Rééquilibrer les emplois entre Paris et la banlieue

60% des salariés à Paris viennent de banlieue ou de province. Parce que nous voulons améliorer la vie des Franciliens et Franciliennes en réduisant leurs temps de transport, nous chercherons à articuler notre politique économique avec les politiques régionales, dans le but de rapprocher les emplois des lieux d’habitation, en favorisant la création d’activités économiques dans les pôles d’emplois franciliens. Au lieu de mettre les territoires en concurrence, il faut créer des coopérations.
4 votes
Réagir
5

Un « chèque-climat » pour les entreprises parisiennes

Le chèque-climat (prise en charge de missions de conseil réalisées par des bureaux d’études agréés) sera mis en place pour permettre aux entreprises de mettre en oeuvre une démarche de développement durable (bilan carbone, et plan de division par 4 des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise…).
3 votes
Réagir
6

Développer le fret fluvial et ferroviaire et les modes de distribution non polluants

L’approvisionnement de Paris, de ses commerces, artisans et autres acteurs économiques peut être assuré grâce à des moyens innovants, qui réduisent les nuisances (pollution, bruit..) et l’impact environnemental du transport de marchandises. L’utilisation de la Seine et des canaux doit être développée. Le transport peut également se développer à partir des infrastructures existantes (y compris métro, RER ou tramway…), en ayant recours à des technologies "propres" de distribution des marchandises dans les quartiers (véhicules électriques, GNV, triporteurs etc..). Moins de camions dans Paris, c’est possible.
3 votes
Réagir
7

Eco-conditionnaliser les aides économiques de la Ville de Paris

L’ensemble des aides économiques participera à l’objectif de réduction de l’empreinte écologique de Paris et d’amélioration de la situation sociale de chacun et chacune. Des conditions minimales seront fixées pour bénéficier d’aides directes ou indirectes (refus des activités polluantes, liées à l’armement ou au nucléaire, respect des obligations en matière d’égalité professionnelle, critères Haute Qualité Environnementale pour le bâti,…). Un soutien renforcé pourra également être apporté aux activités ou démarches particulièrement innovantes ou ambitieuses d’un point de vue environnemental ou social.
2 votes
Réagir
8

Développer des emplois stables de services à la personne

Ce secteur participe à une société plus solidaire mais il est trop souvent générateur d’emplois précaires. 20 000 emplois peuvent être créés sur Paris, mais ce développement doit s’accompagner d’une réduction de la précarité dans ce secteur, en favorisant l’emploi au sein de structures collectives, notamment celles appartenant à l’économie sociale et solidaire (mutuelles, coopératives, régies de quartier). Nous soutiendrons également l’accès aux services à la personne aux ménages les moins aisés par un système de tiers payant, pour éviter l’avance de fonds que suppose le crédit d’impôt.
1 vote
Réagir
9

Systématiser les achats publics responsables

Intégration systématique des objectifs de durabilité dans les achats de la Ville, en renforçant les clauses de mieux- disant social et environnemental au-delà des normes en vigueur. Création d’un indicateur carbone des achats pour privilégier l’agriculture biologique, les circuits courts. Aide à l’accès des petites structures à des marchés publics trop formatés pour les grands groupes multinationaux. Pour que cette politique soit efficace, nous mettrons en place un dispositif d’accompagnement sur la préparation en amont des appels d’offre et le suivi et contrôle des marchés.
1 vote
Réagir
10

Soutenir le développement d’un tourisme soutenable à Paris

40% des émissions de gaz à effet de serre de Paris proviennent du tourisme. Nous mettrons en place une politique de sensibilisation des touristes dans les lieux d’accueil et d’informations de la Ville. Nous encouragerons les professionnels du tourisme à mettre en place des actions de réduction des déchets et des pollutions de toutes sortes, au moyen d’une charte du tourisme soutenable, accompagnée d’un label.
1 vote
Réagir

Téléchargez notre programme complet


Notre programme en 7 points

Instantané de campagne

Lundi 3 mars : Meeting de fin de campagne

Paris a besoin des Verts

Le local de campagne

48 bld de Magenta 75010

M° République ou
M° Jacques Bonsergent


Agrandir le plan

Les enjeux du Libre à Paris