Accueil du site » Le programme » Discriminations

Le programme

Discriminations

Lutter contre les discriminations en garantissant l’égalité des chances et des droits

Egalité, le mot central de notre devise républicaine….Mais pour beaucoup, il sonne comme une fausse promesse ! Les discriminations de toutes sortes sévissent à Paris, où elles se cumulent avec des inégalités sociales de plus en plus fortes. La diversité des Parisiennes et des Parisiens constitue une richesse véritable pour la Ville. Cette richesse est porteuse d’ouvertures : nous voulons que Paris joue un rôle moteur pour promouvoir ces valeurs d’ouvertures et d’égalité, ici, et au-delà. Nous voulons que Paris, ville cosmopolite soit une preuve de la qualité du vivre ensemble offerte par cette diversité.

En matière de lutte contre les discriminations, l’heure n’est plus aux constats. Il est aujourd’hui urgent que la Ville de Paris amplifie une politique qui commence à porter ses fruits en matière de lutte contre les discriminations. Elle doit se donner les moyens de rendre, sur son territoire, le principe républicain d’égalité effectif : la nationalité des personnes, leur état de santé, leur religion, leur orientation sexuelle, leur identité de genre, leur origine ou leur activité ne doivent plus être un facteur discriminatoire, notamment en matière d’éducation, d’accès au logement, d’accès à l’emploi, d’accès aux droits, de rapport avec l’autorité judiciaire ou la police, de représentation politique et médiatique.

Aux côtés de la Ville, les associations citoyennes jouent un rôle fondamental dans la lutte contre les discriminations : elles doivent être reconnues et soutenues.

Nos Propositions :

1

Favoriser le dialogue sur les différences d’orientations sexuelles et d’identité de genre à l’école

L’école doit être vecteur de tolérance et d’échange, et doit permettre de faire reculer les discriminations. Nous ferons donc intervenir dans les collèges et lycées des associations travaillant sur les différences d’orientations sexuelles et la diversité des identités de genre.
4 votes
Réagir
2

Egalité stricte dans les agréments d’adoption au niveau du conseil général

Plusieurs cas en France ont montré que les conseils généraux, chargés de délivrer les autorisations d’adoption, avaient parfois des attitudes discriminatoires envers des personnes homosexuelles qui se voyaient refuser cet accord au seul motif de leur orientation sexuelle. Paris, en tant que département, devra avoir une attitude absolument exemplaire en la matière en ne prenant aucunement en compte l’orientation sexuelle des postulants à l’adoption pour leur délivrer ou non l’agrément.
4 votes
Réagir
3

Chaque arrondissement doit disposer d’un conseil des résidents étrangers

Paris doit offrir aux Parisiens étrangers non communautaires l’accès à la chose publique tant que le droit de vote ne leurs aura pas été accordé. Le Conseil de la Citoyenneté des Parisiens non Communautaires a été créé pour cela, en 2001. Mais il faut que cette expérience de démocratie participative puisse bénéficier à l’ensemble des Parisiens étrangers non communautaires, dans tous les arrondissements.
2 votes
Réagir (1 réaction)
4

Créer auprès du Maire de Paris une délégation à la lutte contre les discriminations

Cette délégation aura pour mission de coordonner l’ensemble des actions et des mesures de lutte contre les discriminations liées au genre, à la sexualité, la maladie, la profession, la religion, l’origine… Elle pourra conseiller et assister les victimes dans leurs démarches judiciaires, soutenir financièrement les associations antiracistes, citoyennes, communautaires, antisexistes, de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie, et de santé, d’accès aux droits, de lutte contre les discriminations et jouer un rôle de médiation.
1 vote
Réagir
5

Soutenir les personnes victimes de violences

Les places d’hébergement pour les femmes victimes de violences seront augmentées significativement et des mesures d’aides (administratives, assistances psychologique et juridique, recherche d’emploi) seront largement mises en place. De plus nous avons pour objectif de soutenir et renforcer les liens avec les associations traitant de la prostitution et de mettre en place un dispositif d’écoute et d’assistance juridique afin d’aider les prostituéEs à se défendre contre toutes les violences subies.
1 vote
Réagir
6

Favoriser l’accès à la langue française

La connaissance de la langue française est un outil d’intégration capital et un formidable levier pour lutter contre les discriminations et les inégalités. Nous proposerons donc un ensemble de ressources à tous les ParisienNEs qui maîtrisent pas ou mal le français et qui veulent s’inscrire dans un parcours d’apprentissage de la langue. L’augmentation de l’offre actuelle de formation offerte par la Ville et le Département doit y concourir, de même que l’instauration d’un guichet unique permettant un accès aisé et égalitaire à l’offre de formation.
1 vote
Réagir
7

Multiplier les structures d’accès au droit

Une meilleure connaissance de ses droits permet à touTEs de lutter au quotidien contre les discriminations qui les touchent. Nous développerons les structures d’accès au droit (Points d’accès au droit, Maisons de la justice et du droit, Relais d’accès au droit) afin que chaque parisien puisse aisément et rapidement disposer d’une aide juridique appropriée.
1 vote
Réagir
8

Des services publics exemplaires pour lutter contre les discriminations

La Ville de Paris, c’est aussi 46 000 agents. Nous accélérerons le programme de formation des responsables Ressources Humaines de la Ville de Paris (comme des organisations syndicales d’employeurs et d’employés avec qui la Ville est en contact). La Ville doit augmenter les formations à l’accueil des publics étrangers mises en depuis 2003. Nous proposerons à ses agents en contact avec le public des modules de formation axés spécifiquement sur la lutte contre les discriminations. Nous développerons la réalisation de fiches thématiques multilingues permettant un meilleur accès des Parisiens maîtrisant mal ou pas le français à accéder aux services publics parisiens. Enfin, dans les contrats signés entre la ville et les entreprises parisiennes, nous nous assurerons que les questions de discrimination soient prises en compte.
1 vote
Réagir
9

Développer des outils un meilleur accès à l’emploi pour touTEs

La discrimination à l’emploi est encore trop fréquente, l’accès au monde du travail doit être équitable pour touTEs. Les personnes sans qualification et les jeunes se verront offrir des formations complémentaires et des préparations aux concours de la fonction publique. Nous développerons les actions de prévention et de formation contre des discriminations à l’emploi au sein de la fonction publique parisienne mais également au sein des entreprises ou des syndicats volontaires. Il faut également améliorer les conditions d’accès à la fonction publique par une meilleure formation et information des publics qui n’y accèdent généralement pas (par exemple, en qualifiant les membres des jurys de concours à la lutte contre les discriminations). Et enfin, nous veillerons à ce que les offres d’emploi proposées dans les Maisons de l’économie et de l’emploi parisiennes ne soient pas discriminantes (sexe, age, origine…).
0 vote
Réagir
10

Généraliser les cérémonies de PACS dans les mairies d’arrondissement

Afin de lutter contre les discriminations d’orientations sexuelles et parce que de plus en plus de parisienNEs souhaitent affirmer leur engagement amoureux, des cérémonies de PACS seront organisées dans toutes les mairies d’arrondissements.
0 vote
Réagir

Téléchargez notre programme complet


Notre programme en 7 points

Instantané de campagne

Lundi 3 mars : Meeting de fin de campagne

Paris a besoin des Verts

Le local de campagne

48 bld de Magenta 75010

M° République ou
M° Jacques Bonsergent


Agrandir le plan

Les enjeux du Libre à Paris